People's Political Power Policies: Policy 13: The Wealth of Canada

Envoyer nous un question ou commentaire:

Nom:

Adresse Email:

Votre question ou commentaire:

Policy 13: The Wealth of Canada  

Politique 13 : La richesse du Canada

I. Une Nation équilibrée

Le Canada pourrait être « équilibré » si le gouvernement arrête de gaspiller de l’argent « pour rien » sur les guerres; sur des mensonges comme le musée des « droits de l’homme »; et de campagnes de publicité vantant la « Beauté du pays ».  Ensuite, il y aurait de l’argent disponible pour créer la paix dans les foyers et les communautés, y compris le gouvernement du Canada; et il y aurait assez d’argent pour finir de payer tout le monde comme les gens des Premières Nations ce qu’ils doivent.  Il ne peut pas être dit, « Nous n’avons pas d’argent pour payer pour cela! »  Aujourd’hui, il est important d’être « équilibré » de payer ce que vous devez.  Imaginez, les gouvernements passés gaspillent l’argent sur la guerre, sur des campagnes publicitaires tout en disant, « Nous n’avons pas d’argent pour payer les Indiens! » et « Nous n’avons pas d’argent pour les jeunes! »

Mais pas qu’une personne ou qu’un groupe est plus important que les autres.  Nous ne pouvons gagner que par amour, en travaillant ensemble librement.  Nous ne pouvons pas « forcer » les gens à faire des choses comme la Russie faisait.  Cela ne se produira jamais ici!  Jamais! Apprenez à aimer votre pays et apprenez à se tenir mutuellement du fond du cœur.

Ce qui est le plus important aujourd’hui (et non pas dans un sens religieux ou comme les communistes qui croient en rien) c’est d’apprendre à aimer de notre cœur - c’est tout.  Ne pas parler tous les jours sans amour.  Cela ne veut rien dire.  Apprenez et partagez avec les gens.  Leur enseigner l’amour de soi et du prochain.  Pour la première fois, ils vont se dire, « je suis tellement heureux pour le Canada. Je crois au Canada! »

 II. Mettre fin à la pauvreté en travaillant ensemble…les riches et les pauvres.

La pauvreté au Canada (et dans le monde) sera surmontée par notre capacité à retirer son ombre complètement - en reconnaissant mutuellement les actifs que nous sommes les uns des autres et de la nation.  Nous allons investir dans la population grâce à l’éducation, de sorte que tous auront l’occasion de renforcer et de multiplier les ressources naturelles du Canada - notre jeunesse.  Ce sera le fondement des droits de l’homme dans le cœur.

Nous invitons, au nom de la justice, toutes les communautés pauvres de cette nation à unir leurs forces à celles de nos frères et sœurs très affectés par le racisme et l’injustice; comme tous les pauvres de ce pays qui sont dominés par les riches, qui utilisent toujours l’argent pour garder les gens sous contrôle par des sanctions.  Le non-respect de n’importe qui, par n’importe qui, de n’importe quelle position dans la vie, doit être éradiqué.

Nous allons nous unir ensemble comme une famille majoritaire, où tout le monde est inclus, aucune exclusion quant à leur race, leur religion, leur situation financière ou leur pauvreté; sans aucune forme de partialité; ou arrière-pensée.  Le Canada est la famille qui  réunit le monde de par l’exemple de sa propre famille environnementale qui donnera à tous l’égalité en réduisant la pauvreté pour devenir riche - une richesse commune pour tous.

Nous allons en faire une infraction une infraction pénale pour les organismes d’avoir négligé les sans-abris et les ont emmené à dormir dans les rues, été comme hiver, quelque soit la raison : toxicomanie, alcooliques ou malades mentales.  Un logement adéquat devra être fourni à tout le monde.

Le système de services sociaux va être honoré du fait d’assurer la sécurité de la population; ainsi, en les rendant moins dépendants du système d’aide sociale.  Une fois de plus, l’argent économisé de cette manière deviendra un atout pour la collectivité et le gouvernement en ayant les coûts diminués tout au long de la ligne. Les coûts liés à l’aide sociale seront transformés en investissement, début d’un espoir à ceux qui sont devenus dépendants des agences.

Prendre soin des personnes est une question politique.  Prendre soin empêchera le bien-être, la prostitution, la toxicomanie, le suicide et toutes les formes d’implication négative.  Encore une fois, l’ensemble du système d’aide sociale peut être éliminé, où tout le monde aura l’expérience de joie et de reconstruction des communautés pour le bien-être de tous.

Il est bien de transformer un passif à un actif que de tenter de l’ignorer, parce que l’actif va toujours ramener à la nation les fruits du travail de la population.  Les contribuables, vous et moi, sommes les employeurs des organismes d’aide sociale.  Nous allons interdire ces organismes qui mettent en danger la vie des femmes et des enfants au Canada et qui engendrent  la création d’un énorme fardeau fiscal pour les citoyens de ce pays.

Nous allons assurer la sécurité de notre propre peuple.

III. Nous allons mettre fin aux profits excessifs des sociétés et multinationaux qui de par leur cupidité, retirent des bénéfices et même des nécessités de la vie de leurs compatriotes.  Les élites sont en minorité.  Les pauvres et les « pauvres en devenir » sont en majorité : ce sont eux qui vont parler le jour de l’élection, avec aucun « pouvoir de l’argent » pour manipuler le destin de la majorité.

Nous apporterons la stabilité à la vie normale, là où maintenant les profits excessifs pour les grandes sociétés sont la cause de l’augmentation du cout de la vie, ce qui fait qu’il est impossible pour une famille moyenne de joindre les bouts et d’espérer de vivre dignement.

  1. L’éducation ou la formation et le perfectionnement des compétences ou des métiers sera fournie pour toute personne qui démontre un intérêt pour améliorer sa vie et celle des autres, où nous pourrions avoir des travailleurs de biens « fabriqués au Canada » plutôt que de les importer d’autres nations, à cause de la lutte personnelle.

  2. Les initiatives locales de valeur réelle bénéficieront aux collectivités qui n’auront plus à dépendre de l’assistance sociale et les remboursements de dettes publiques. Le temps est venu pour ces entreprises, comme les industries de fermer partout au Canada.

  3. Au fur et à mesure que les entreprises quittent pour quelque raison que ce soit, avec notre appui, les collectivités peuvent intensifier et devenir gestionnaires de leurs propres industries : par exemple, l’utilisation du bois de leur propre logement plutôt que de pâtes et papiers.

  4. Les besoins de nos agriculteurs doivent être remplies avant que les marchés mondiaux s’en emparent afin de corrompre les échanges locaux. Nous avons des surplus budgétaires qui peuvent être utilisés pour soutenir les besoins des agriculteurs pour se maintenir sur leurs fermes. Nous allons remettre de l’argent dans l’agriculture. Pour nous assurer que nous avons des denrées alimentaires dans la ville, nous devons nous assurer de soutenir nos agriculteurs pour cultiver les denrées alimentaires. Les agriculteurs doivent recevoir ce qui leur est dû, afin de survivre dans leurs entreprises. Ils seront pris en charge avec leurs coûts de production. Il en est de même, de l’industrie forestière et nos pêcheries. Souvenez-vous de ce sage proverbe.

    1. « Seulement après que le dernier arbre a été coupé,
      Seulement après que la dernière rivière a été empoisonnée,
      Seulement après que le dernier poisson a été pêché,
      Alors seulement, vous constaterez que l’argent ne peut être mangé. »

    Nous allons encourager et soutenir toutes les communautés à mettre en place des fermes locales. Ainsi, nous allons investir dans la création de plusieurs serres afin que les aliments qui peuvent être cultivés de cette façon soient disponibles durant toute l’année pour la consommation. Cela permettra d’atténuer notre dépendance à l’égard des pays étrangers pour certains aliments et de les rendre plus rentables pour les consommateurs canadiens. Ainsi, il va fournir à l’année longue l’emploi à ceux qui travaillent dans le secteur de la production alimentaire.

IV. Toutes les ressources naturelles de la terre appartiennent à chaque contribuable.

Nous allons devenir une nation, où tout appartient à tous les peuples.  Quand une ressource est épuisée ou inutile dans un domaine, nous sommes heureux qu’une autre ressource dans une autre partie du pays peut la combler.  L’hydro-électricité, une propre source d’énergie renouvelable, est rapidement en train de devenir acceptable, donc une source d’énergie rentable dont toutes les provinces apprécieraient un pourcentage.

Nous allons assurer l’égalité des richesses du Canada parmi toutes les provinces et les territoires. Nous allons aborder les « Paiements de transfert » aux provinces, de sorte qu’aucune province et aucun de ses habitants ne deviennent « démunis » au sein de la famille du Canada y compris les Premières Nations.

V. Collectivités éloignées

Les prix des aliments seront surveillés de près afin d’éviter l’existence de bénéfices et de  gains excessifs. Ceci afin de s’assurer que la communauté n’est pas privée de la consommation locale adéquate. Le gouvernement va subventionner les coûts supplémentaires de transport ainsi que la distribution des denrées alimentaires essentielles aux collectivités éloignées.

Ce site Web est la propriété du Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada. Son contenu ne peut être copié en tout ou en partie sans autorisation. © Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada. Tous droits réservés. Autorisé par l’agent enregistré du Parti du Pouvoir politique du peuple du Canada.